Plonge dans les Profondeurs de ton Être

Mon Voyage à travers le Shadow Work

Coucou toi!

Après mes brèves incursions dans le monde du Shadow Work à travers mes mini-posts, j’ai ressenti le besoin d’approfondir le sujet sur mon blog. On a tous vécu ces moments où nos réactions semblaient disproportionnées ou où des pensées surgissaient de nulle part pour ternir notre humeur. Souvent, c’est l’ombre qui se joue de nous.

Imagine ton pote ultra-sociable et drôle en soirée, mais qui devient timide et réservé en petit comité. Ce n’est pas qu’il n’aime pas ses amis proches, bien au contraire ! Peut-être a-t-il refoulé une blessure liée au sentiment d’exclusion dans son enfance. C’est cette blessure, tapie dans son ombre, qui influence son comportement sans qu’il en ait conscience. J’ai longtemps été comme ça, le clown en sortie, celui qui déborde de joie et qui, une fois la soirée terminée et les amis rentrés, se retrouve seul dans sa voiture pendant des heures à expulser toutes ses émotions (colère, tristesse, etc.) pour ensuite reprendre son masque au petit matin. Quand nous étions moins nombreux, je m’effaçais, car en tant qu’enfant “accident”, je n’ai jamais su où j’avais ma place…

L’ombre, c’est cet amas d’émotions refoulées, de traits de caractère que nous jugeons peu reluisants (colère, jalousie, parfois même paresse…), de rêves et de désirs que nous avons tus. Cela peut être lié à des expériences passées, à des interdictions que nous avons reçues (“ne sois pas jaloux/se”, “les garçons ne pleurent pas”), ou à des peurs que nous n’osons pas affronter.

Laisser son ombre dormir paisiblement au plus profond de son inconscient, c’est un peu comme laisser un volcan endormi tranquille. Un jour ou l’autre, il peut entrer en éruption et projeter sur toi des émotions négatives en pleine figure – une colère démesurée face à une simple critique, par exemple. En plus, cela t’empêche d’être véritablement toi-même. Tu joues un rôle, tu te caches derrière un masque, et franchement, ce n’est pas cool du tout. Cela fait maintenant plusieurs années que je travaille sur mon ombre et cela fait presque un an que j’ai réussi à dire stop à des personnes toxiques avec lesquelles je portais des masques depuis toujours, juste pour correspondre à l’image qu’ils avaient envie que je renvoie. Aujourd’hui, plus de masque, plus de filtre, c’est tout ou rien, fini de me laisser vampiriser par des énergies toxiques.

Alors, comment déterrer cette ombre et faire la paix avec elle ? Voici quelques petites astuces que j’ai mises en place de mon côté :

  • Plonge dans ton journal intime : c’est ton territoire personnel, ton confessionnal secret. Écris tout ce qui te passe par la tête, des frustrations aux rêves les plus fous. En écrivant librement, tu verras remonter des choses enfouies, des émotions et des pensées liées à ton ombre.
  • Deviens l’interprète de tes rêves : ils regorgent de symboles qui parlent directement à ton inconscient. Garde un carnet à côté de ton lit et note tes rêves dès le réveil. Ensuite, fais un peu de recherche sur le symbolisme onirique. Tu pourrais découvrir des messages cachés de ton ombre qui t’aideront à comprendre certaines facettes de ta personnalité.
  • Laisse parler ton imagination : pas de jugement, on n’est pas à l’école ! Prends des crayons et des feutres et dessine ce qui te passe par la tête. Des formes abstraites, des personnages, des paysages… Laisse ton inconscient s’exprimer sur le papier. Tu seras surpris(e) par les images et les symboles qui surgiront, souvent liés à ton ombre.
  • Dialogue avec ton reflet : oui, oui, tu as bien lu ! Ça peut sembler étrange, mais ça fonctionne vraiment. Trouve un endroit calme, regarde-toi dans le miroir et parle à ton ombre. Dis-lui ce qui te dérange, ce que tu aimerais qu’elle cesse de faire. Écoute-la aussi, essaie de comprendre pourquoi elle agit ainsi. C’est un bon moyen de faire connaissance avec cette part de toi-même.
  • Fais connaissance avec tes archétypes : guerrier, sage, enfant intérieur, magicien… explore ces figures symboliques qui représentent différentes facettes de ta personnalité, y compris les plus enfouies. Tu peux trouver des tests en ligne ou dans des livres qui t’aideront à identifier tes archétypes dominants et ceux qui sont un peu plus cachés, du côté obscur de la force.

En résumé, le but du shadow work (ou travail de l’ombre) est de faire la paix avec ton ombre, de l’intégrer à toi, de comprendre pourquoi elle est là et de la calmer. C’est comme apprivoiser un animal sauvage, cela demande patience et compassion.

Pas besoin de te précipiter dans les tréfonds de ton inconscient. On peut y aller par étapes, en commençant par de petits exercices. Et si tu sens que tu as besoin d’un coup de pouce, un programme de shadow work sera lancé cet automne. Tu pourras être accompagné(e) par mes soins dans cette aventure pas forcément confortable, mais tellement bénéfique.

Alors, es-tu prêt(e) à explorer ton ombre ?